menuMENU
Brève01 juin 2022
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Aide à domicile : le privé commercial veut augmenter ses prix pour faire face à l'inflation

La Fédération des services à la personne et de proximité (Fédésap) demande au gouvernement, par la voie d'un communiqué diffusé le 30 mai, d'autoriser les services d'aide et d'accompagnement à domicile (Saad) privés à augmenter leurs prix au-delà de 3,05 %, limite fixée pour 2022 par arrêté.

Compte tenu de l'inflation du prix des carburants et des augmentations successives du Smic depuis le mois de janvier, la Fédésap réclame une hausse de 5,8 % dès le mois de juin 2022. Cette mesure devrait « impérativement » s'accompagner d’une revalorisation du tarif plancher de 22 €, « afin de maîtriser le reste à charge » des personnes accompagnées.

« Si le gouvernement ne le faisait pas, il aggraverait la situation des aides à domicile du secteur privé, une profession qui souffre déjà d’un manque d’attractivité et subit une pénurie de recrutement, au détriment des personnes les plus fragiles », souligne la fédération.

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres