menuMENU
Article19 février 2020
Accès libre
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

[Vidéo] Quand les personnes handicapées traduisent des documents

Dans le Loiret, l’Adapei 45 a ouvert un atelier de transcription en Facile à lire et à comprendre (Falc). Réalisée avec les travailleurs handicapés d’un Esat, cette prestation permet aux entreprises de faire traduire leurs documents.

Lors de notre reportage à Gien (Loiret) pour le forum de sensibilisation au vote des personnes handicapées mentales le 31 janvier (lire ici et ), nous avons rencontré Mélanie Mercier, animatrice en Facile à lire et à comprendre (Falc).

Monitrice-éducatrice pendant huit ans dans un service de l’Adapei (Association départementale des amis et parents d'enfants inadaptés) du Loiret, elle est, depuis début janvier, responsable de l’atelier Falc de l’association (voir vidéo ci-dessous).

Les travailleurs d'Esat détachés 

Il s’agit d’une nouvelle prestation rattachée à l’établissement et service d’aide par le travail (Esat) Les Râteliers à Amilly. Le principe ? Proposer à des acteurs de tous ordres (entreprises, administrations, associations, offices de tourisme…) de traduire leurs documents en Falc. L’atelier est réalisé avec les travailleurs d’Esat volontaires qui sont détachés durant deux heures par semaine de leur poste de travail.

« D'égal à égal » 

Cette nouvelle activité place professionnels et travailleurs handicapés « d’égal à égal », explique Mélanie Mercier car « on a besoin d’eux », ce qui a l’intérêt de « valoriser énormément les personnes ». Autre source de motivation ? « Elles ont le sentiment d’aider les autres en rendant des documents accessibles pour tous ». En effet, la pratique du Falc est utile à toute personne ayant des difficultés de compréhension et ne s’adresse donc pas uniquement aux individus porteurs d'une déficience intellectuelle.

50 euros par atelier

Le coût de la prestation est fixé en fonction du temps de travail, sachant qu’un atelier d’1h30 est facturé 50 euros. À cela s’ajoute le prix de la mise en page du document traduit (30 euros de l’heure) réalisée par Mélanie Mercier.

Il existe une quinzaine d’ateliers de ce type en France, mais c’est le premier dans le Loiret.

NoémieCOLOMB (texte), Benjamin LENEVEUT (vidéo)
ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres