menuMENU
Article29 juin 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un rapport propose une stratégie pour déployer l’habitat inclusif « à grande échelle »

Denis Piveteau et Jacques Wolfrom ont élaboré "une boîte à outils" pour créer des "habitats accompagnés, partagés et insérés dans la vie locale (API)". Parmi leurs propositions, remplacer l’actuel financement des structures porteuses par une aide individuelle ou faire de ce programme "un levier de soutien" aux services à la personne.

Missionnés fin 2019, le conseiller d’État Denis Piveteau (père fondateur de la réponse accompagnée pour tous) et Jacques Wolfrom, directeur général du groupe Arcade, formulent, dans un rapport remis le 26 juin au Premier ministre, des propositions pour « une stratégie nationale pour le déploiement à grande échelle de l’habitat inclusif ».

Douze freins

Consacré par la loi Elan du 23 septembre 2018, le concept d’habitat inclusif, qui consiste à permettre à des personnes handicapées et/ou âgés de partager un logement assorti d’un projet de vie sociale, se heurte à de nombreux obstacles qui ne permettent pas « d’espérer un massif et rapide changement de paradigme », expliquent les auteurs. Et c’est donc à partir de douze freins « unanimement exprimés » qu’ils ont élaboré une série de propositions pour développer, ce qu’ils définissent comme un « habitat accompagné, partagé et inséré dans la vie locale (API) ».

Lutter contre l'isolement