menuMENU
Article31 mai 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un projet de loi censé "améliorer" la protection de l’enfance

Adrien Taquet doit présenter d'ici le 16 juin un texte pour "compléter et amplifier" sa Stratégie pour la protection de l'enfance. Il compte sur la loi pour interdire l'accueil en hôtel, prévenir les maltraitances, ou améliorer le métier d'assistant familial.

Adrien Taquet s’apprête à franchir son « dernier kilomètre ». Pour l’ultime année de ce quinquennat, le secrétaire d’État doit présenter en conseil des ministres, d’ici le 16 juin, un projet de loi « visant à améliorer la prévention et la protection de l’enfance ». Le texte, déjà annoncé en janvier, est attendu à l’Assemblée nationale pour la première quinzaine de juillet.

« Compléter » la Stratégie

Alors qu’à son arrivée au gouvernement, en 2019, le jeune ministre entendait se consacrer à un « art de l’exécution » des lois, et donc du « dernier kilomètre à franchir », Adrien Taquet espère maintenant conduire la protection de l’enfance à « une étape supplémentaire ». Son ambition n’est pas de « déconstruire telle ou telle réforme », mais de voir « complétées et amplifiées » les actions déjà engagées avec sa Stratégie de protection de l’enfance, comme l'énonce son secrétariat d’État. Avec cette future loi doivent être ainsi garantis aux enfants « un cadre de vie sécurisant et serein », et aux professionnels « un exercice amélioré de leurs missions ».

Hôtels interdits