menuMENU
Article09 juillet 2019
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Protection de l'enfance : les annonces paradoxales d'Adrien Taquet

Le secrétaire d'Etat en charge de la protection de l'enfance a prononcé à Marseille un discours ambitieux sur la réforme de l'aide sociale à l'enfance, mais qui risque d'être considéré comme hors-jeu par les professionnels, faute de moyens.

« Les collègues qui partent à la retraite ne sont pas remplacés, et on est dans une logique où on privilégie l'urgence dans le cas des enfants maltraités, plus la prévention ». Interrogé par le journal Le Monde, un éducateur spécialisé témoigne d'une réalité devenue difficile et d'un écart grandissant entre les objectifs proclamés de cette politique sociale et les réalités subies au quotidien. 

2 000 personnes à Marseille

Que penser, dans ce contexte, du discours prononcé par Adrien Taquet, lors des assises nationales de la protection de l'enfance, douzièmes de leur espèce, à Marseille ? D'une part, le secrétaire d'État y démontre une connaissance assez aiguë des enjeux du secteur et une volonté politique de faire bouger les choses. D'autre part, les silences sur les moyens nouveaux affectés à la protection de l'enfance ne permettent pas d'être rassurés sur la réalisation des changements promis. Que pourtant tout le monde réclame...

« C'est grâce à vous... »