menuMENU
Article06 décembre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Les départements, une "chance" secondaire face à la crise des recrutements

Que peuvent faire les départements pour octroyer un "Ségur pour tous", et attirer des candidats vers les "métiers de l'humain" ? La question a été posée aux Assises des départements de France, à Bourg-en-Bresse. La Savoie s'engage à une revalorisation générale.

« Ségur pour tous ! » Ils sont au moins 200 à braver la petite pluie froide qui persiste, ce 2 décembre, au-dessus du parc des expositions de Bourg-en-Bresse. Éducateurs spécialisés en foyer, résidents en fauteuils roulants, directeurs en protection de l’enfance, ils se sont donné rendez-vous en face des Assises des départements de France, pour réclamer « la revalorisation de tous les professionnels du social et médico-social ».

Sans invective

À vrai dire, pour que profite à tous l’augmentation de 183 euros mensuels réservée à certains par le Ségur de la santé, les organisateurs n’invectivent guère les départements. « Soutenez le mouvement, demandez à l’État l’application du Ségur pour tous », leur est-il tout juste demandé, dans un tract cosigné par le Collectif handicap 69, l’Uriopss Auvergne-Rhône-Alpes ou l’Unapei, notamment. Au même moment, du reste, l’Assemblée des départements de France (ADF) s’apprête à annoncer publiquement faire « cause commune » avec ces associations.

Venues d'un Foyer d'accueil médicalisé de l'Afiph, à la Tour du Pin (Isère), des salariées se désespèrent de la « valse des remplaçants » dans leur établissement. Olivier Bonnin