menuMENU
Brève11 septembre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Logement d'abord : 3 ans et un nouveau souffle

À l'occasion d'un déplacement dans l'Hérault, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a tenu à célébrer les trois ans de la stratégie du Logement d'abord. Selon ses calculs, cette politique qui s'est déployée sur 23 territoires, aurait déjà permis de loger 150 000 personnes. À partir de 2021, elle sera dotée de 4 millions d'euros supplémentaires. 

D'autre part, le forfait journalier des pensions de famille passera le 1er janvier prochain de 16 à 18 euros (budget supplémentaire de 17 M€). Les Services intégrés de l'accueil et de l'orientation (SIAO) devraient voir leurs équipes se renforcer de 150 ETP afin, explique le ministère, « d'intensifier l'accompagnement social vers le logement » (8 M€). Enfin, les pouvoirs publics annoncent 5 M€ nouveaux pour l'intermédiation locative. Précision importante : ces sommes doivent venir en complément du plan de relance, prévoyant 100 M€ pour « développer une offre adaptée aux besoins des personnes sans domicile et pour rénover les structures collectives existantes ».

L'Union du logement accompagné (Unafo) se réjouit de ces mesures, notamment la revalorisation du prix des pensions. Attention, cependant, à ce que cette disposition ne freine pas la création de nouvelles pensions de famille. Sur le plan de relance, l'Unafo ne cache pas un certain scepticisme : « Les 100 millions d'euros ne suffiront pas pour financer un véritable plan de développement des résidences sociales et l'accélération du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants. »  

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres