menuMENU
Brève18 février 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le surendettement se concentre sur les plus précaires

Comme chaque année, la Banque de France vient de publier son Enquête typologique sur le surendettement des ménages. Et son édition pour 2019 s’ouvre sur des nouvelles encourageantes : à peine 143 000 situations ont été soumises aux commissions de surendettement, en 2019 - après un pic de 230 000 cas environ en 2011. En outre, parmi les dossiers jugés recevables, près de 45 % ont été orientés vers un rétablissement personnel, laissant espérer à terme un effacement de dettes – ils étaient moins de 11 % aux débuts de la procédure en 2004. En près de dix années, le total des dettes à la consommation a été quasiment réduit de moitié (voir notre reportage).

Cependant, « la forte réduction du nombre de situations de surendettement » et la maîtrise des « excès de dettes à la consommation » ont « pour effet de concentrer toujours plus la procédure sur des populations socialement fragiles », souligne la Banque de France. Désormais, près de 56 % des ménages surendettés vivent sous le seuil de pauvreté – contre moins de 15 % de la population – et n’ont dès lors aucune capacité de remboursement. Les femmes et les familles monoparentales sont particulièrement exposées au surendettement, note également la Banque de France.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres