menuMENU
Reportage10 octobre 2019
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le « Point conseil budget » règle son compte au surendettement

Bientôt 400 Points conseil budget (PCB), à travers le pays, doivent aider les ménages à échapper aux difficultés financières, et surtout, à les éviter. Mais comment prévenir le surendettement ? L’équipe d’Evry-Courcouronnes nous reçoit à découvert.

A portée de caddie du Centre commercial Evry 2, dans l’Essonne, les consommateurs croulant sous les crédits revolving et les assurances inutiles peuvent faire un détour précieux par l’Union départementale des associations familiales (Udaf). Au fond d’un parking, dans la ville nouvelle, à l’étage d’un immeuble de briques et de verre, un Point conseil budget (PCB) peut les aider, sur rendez-vous, à « améliorer la gestion » de leurs comptes. L’équipe, si besoin, peut même leur permettre d’« anticiper un changement de situation » ou de « faire face à une situation difficile »

Déjà 150 PCB

Les banlieusards ne sont pas les seuls à pouvoir ainsi sortir de leurs découverts : après l’expérimentation de 52 PCB, dans quatre régions, à partir de 2016, le gouvernement en a labellisé 150 cette année, dans le cadre de la Stratégie contre la pauvreté. Il en promet 400 sur toute la France pour la fin 2020. Mais pour tous ces dispositifs voués à la « prévention des difficultés financières », il reste encore à trouver comment attirer les ménages à temps - avant qu'ils ne sombrent sous les endettements.

A point nommé