menuMENU
Brève30 juin 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le Conseil de lutte contre l'exclusion prend forme après le Covid

L'installation était envisagée pour la fin mars, juste après les élections municipales... Mais une épidémie aura quelque peu perturbé la mise en place du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale (CNLE). L'instance présidée, depuis février, par la députée LREM Fiona Lazaar, a enfin pu se déconfiner : elle a pu tenir sa première séance plénière le 26 juin, avec la secrétaire d'État Christelle Dubos. Toutefois le Conseil avait déjà pu consulter son collège des « personnes concernées par la pauvreté », dès le 11 juin.

L'organe de conseil du gouvernement a ainsi pu fixer son programme de travail. Le CNLE compte justement constituer « une mission d’urgence sur la crise sociale induite par l’épidémie de Covid-19, qui rendra ses conclusions ces tout prochains mois afin d’alimenter le débat public ». Il prépare aussi plusieurs groupes de travail, sur « l'égalité des chances », sur « l'accompagnement vers l'insertion »  et sur « le logement ». Son comité scientifique, qui prend la suite de l'Onpes, est aussi chargé de « développer des indicateurs plus immédiats de l’évolution de la pauvreté ».

Puisque l'épidémie de Covid-19 a déclenché une violente crise économique et sociale, « un engagement plus fort que jamais contre la précarité et l'exclusion est indispensable », souligne Fiona Lazaar, qui rappelle que « la pauvreté continue de tuer en France

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres