menuMENU
Article09 février 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Exclus du Ségur : les employeurs décidés à "tenir ferme"

Rejetant les propositions de Michel Laforcade pour revaloriser les professionnels du social et du médico-social, la Croix-Rouge française, Nexem et la Fehap ont lancé, le 8 février, un nouvel appel au gouvernement pour sortir du blocage.

Les discussions menées entre Michel Laforcade (par ailleurs chargé d’un plan sur l’attractivité des métiers) et les partenaires sociaux du secteur social et médico-social vont-elles permettre de réparer les inégalités de traitement issues des accords du Ségur de la santé ? Rien n’est gagné à ce stade à en croire la Croix-Rouge française (CRF), la Fehap et Nexem, qui, après trois réunions avec Michel Laforcade, dénoncent « une situation de blocage ».

Accord dans le public

Comme l’espérait la CFDT, quelques avancées semblent actées comme la revalorisation à hauteur des 183 € mensuels de l’ensemble des personnels du secteur médico-social travaillant dans une structure rattachée à un établissement public de santé. « Un accord avec le secteur public est en passe d’être signé », a confirmé Marie-Sophie Desaulle, présidente de la Fehap.

Négociations difficiles