menuMENU
Article05 juillet 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Comité interministériel du handicap : "Nous allons garder le cap"

Lors du comité interministériel du handicap (CIH) du 5 juillet, le gouvernement a détaillé un plan d’action pour les Esat et renvoyé à plus tard l’extension de la prestation de compensation du handicap (PCH). Il souhaite renforcer le pilotage de l’habitat inclusif et améliorer le remboursement des fauteuils roulants.

« L’amélioration de la vie des personnes handicapées doit rester une priorité jusqu’au dernier jour du quinquennat. Nous allons garder le cap et rester vigilants sur les engagements pris ». Près de huit mois après le dernier comité interministériel du handicap (CIH), Jean Castex a, une nouvelle fois, réuni l’ensemble des ministres, aux côtés des représentants associatifs, ce 5 juillet.

Plan d’action pour les Esat

Très attendue par les acteurs, la principale annonce concerne les établissements et services d’aide par le travail (Esat) dont « le modèle est réaffirmé », selon le cabinet de la secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel. Le Premier ministre a en effet détaillé la mise en œuvre, au 1er janvier 2022, d’un plan d’action « visant à favoriser les parcours professionnels des travailleurs » de ces structures.

Présenté dans ses grandes lignes, ce programme reprend les conclusions de la concertation lancée en janvier. L’une des ambitions vise à « renforcer l’accompagnement et fluidifier les parcours » via la création d’une orientation autour d’un « parcours renforcé en emploi », qui permettra à la personne d’évoluer d’un Esat à une entreprise adaptée ou une entreprise ordinaire.

« Fin de l’assignation à l’Esat pour la vie »

C’est « la fin de l’assignation à l’Esat pour la vie », explique le cabinet de Sophie Cluzel, qui prévoit aussi un changement symbolique en modifiant l’acronyme Esat qui signifiera désormais « établissement et service d’accompagnement par le travail ».

Concrètement, un droit aux allers-retours, « sans nouvelle décision administrative » de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH), sera institué. Pour faciliter la gestion des structures, le calcul de l’aide au poste, versée par l’État aux gestionnaires d’Esat, sera annualisé.

Par ailleurs, le cumul entre activité professionnelle à temps partiel en Esat et contrat de travail à temps partiel auprès d’un employeur ordinaire, sera rendu possible.

Droits des travailleurs