menuMENU
Article11 juin 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Campagne budgétaire 2020 : des financements pour compenser les surcoûts liés à la crise

Les établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes handicapées et des personnes âgées attendaient impatiemment la compensation des charges exceptionnelles résultant de la crise sanitaire : l'instruction budgétaire du 5 juin 2020 leur apporte des réponses.

L’instruction du 5 juin 2020 qui fixe les priorités de la campagne budgétaire des établissements et services médico-sociaux (ESMS) accueillant des personnes handicapées (PH) et des personnes âgées (PA) prévoit des financements exceptionnels non pérennes liés à la crise du Covid-19.

Outre le financement de la prime Covid pour les salariés des ESMS pour personnes âgées et personnes handicapées financés ou cofinancés par l’assurance maladie (lire notre article), la mobilisation des moyens supplémentaires va permettre de financer la compensation des surcoûts et des pertes de recettes.

Crédits exceptionnels Covid

Pour faire face à la crise sanitaire, 546 millions d'euros (M€) de crédits non reconductibles sont injectés dans les dotations régionales limitatives (DRL) des agences régionales de santé (ARS) et doivent permettre de compenser les surcoûts immédiats liés aux renforts de personnel, à l’achat de matériel (masques...) et aux pertes de recettes d’hébergement générés par la suspension des nouvelles admissions en établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).