menuMENU
Article29 octobre 2019
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Violences conjugales : des premières pistes... à confirmer

Confiscation des armes, évolution du secret médical, plus de travailleurs sociaux dans les commissariats... Les groupes de travail du Grenelle contre les violences conjugales ont présenté, ce mardi, leurs 65 propositions à l'attention du gouvernement.

Près de deux mois après le lancement du Grenelle contre les violences conjugales, le 3 septembre dernier, les 11 groupes de travail mis sur pied à cette occasion ont présenté, ce 29 octobre, 65 propositions dont le gouvernement a promis de « s'inspirer ».

« C'est un point d'étape », a prévenu la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa. Car c'est bien à l'exécutif qu'il revient désormais de décider des nouvelles mesures qui seront présentées lors de la clôture du Grenelle, le 25 novembre prochain.

Des propositions « souhaitables »