menuMENU
Article29 juillet 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Vie affective et sexuelle des personnes handicapées : mieux former les professionnels

Lors d'un déplacement à Paris, le 27 juillet, la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel a fait le point sur la feuille de route pour la santé sexuelle des personnes handicapées. La formation des professionnels médico-sociaux devrait se généraliser.

« La formation des professionnels du secteur médico-social à l'éducation sexuelle des personnes handicapées ne sera pas optionnelle », a martelé la secrétaire d'État Sophie Cluzel, le 27 juillet, lors d'une table ronde portant sur la « grande feuille de route pour la santé sexuelle » du public handicapé.

Connaissance de son corps

Présenté lors du comité interministériel du handicap (CIH) du 5 juillet, ce programme vise à donner aux personnes handicapées accès à leur droit à la santé sexuelle tel que le définit l'organisation mondiale de la santé (OMS).

« Il s'agit de leur donner le droit de disposer de leur corps, de vivre des relations affectives, amoureuses et sexuelles, ainsi que la parentalité », a expliqué Sophie Cluzel. Elle rappelle que cela passe par l'éducation à la connaissance du corps afin, en particulier, d'apprendre aux personnes handicapées à dire « non » et, ainsi, de diminuer les violences sexuelles.

Repérer les violences

Parmi les mesures de ce programme, figure la généralisation de la formation à l'éducation sexuelle à tous les professionnels du médico-social. L'enjeu ? Apprendre à repérer les violences sexuelles en institution et donner des clés aux équipes pour réagir.