menuMENU
Article07 avril 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un plan pour ne plus confondre troubles autistiques et signes de maltraitance

Alors que l’aide sociale à l’enfance (ASE) a parfois été accusée de placements abusifs d’enfants autistes, le gouvernement présente ses actions pour "mettre fin à la confusion" entre troubles du neuro-développement et signes de maltraitance.

Ne plus assimiler les difficultés de comportement de certains enfants porteurs de troubles du neuro-développement (TND) à des carences éducatives, voire des signes de maltraitance. Tel est l’un des enjeux de la Stratégie pour l’autisme au sein des troubles du neuro-développement, dont un point d’étape a été présenté la semaine dernière, et qui est complété par des mesures propres à la question des enfants en danger.

Placements abusifs

Le sujet n’est pas nouveau : en 2015, un collectif de 127 associations avait dénoncé des « placements abusifs d'enfants autistes » à l’aide sociale à l'enfance (ASE) dont les services accusaient, selon elles, les parents d'être responsables des troubles de leur enfant.