menuMENU
Article23 avril 2020
Accès libre
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un plan d’urgence pour nourrir l’aide alimentaire

Le gouvernement débloque 39 millions d’euros pour les associations spécialisées, ainsi que pour les municipalités des territoires en difficulté. Celles-ci pourront distribuer rapidement des « chèques d’urgence alimentaire » utilisables en supermarché.

Des files d’attente à rallonge aux distributions de repas des associations, et des demandes de bons alimentaires en série aux guichets des services sociaux… Alors que l’épidémie de Covid-19 affaiblit déjà les ressources d'une partie de la population, le gouvernement lance un plan d’urgence, doté de 39 millions d’euros, pour soutenir une aide alimentaire en tension.

25 millions pour les associations

D’une part « 25 millions d’euros viendront soutenir les associations chargées de l’aide alimentaire », a détaillé la secrétaire d’État Christelle Dubos, le 23 avril, lors d'une visioconférence de presse. Les ONG pourront ainsi se procurer des denrées achetées par l’État, mais aussi acheter elles-mêmes de la nourriture, et enfin couvrir les dépenses qu’elles ont déjà dû engager. « Ce soutien financier leur sera versé en fonction de leurs besoins, département par département », selon la secrétaire d’État auprès du ministre des Solidarités.

10 millions d'euros pour des mairies en métropole

D’autre part « nous mettons sur pied une aide d’urgence alimentaire pour 14 millions d’euros à destination de territoires en difficulté », que les dispositifs d’aide alimentaire ne parviennent même plus à combler. Ainsi, en métropole, 10 millions d’euros vont être destinés à « près de 100 000 foyers de région parisienne, de Lyon ou encore de Marseille », précise Christelle Dubos. L’aide y prendra la forme de « chèques d’urgence alimentaire », à raison de 105 euros par ménage. Ils doivent être reçus dès le 24 avril en préfectures, avant d’être distribués par les centres communaux d’action sociale (CCAS) ou en lien avec les associations. « À titre d’exemple, en Seine-Saint-Denis, qui est aujourd’hui le territoire le plus en difficulté, cette aide d’urgence alimentaire représentera 2,6 millions d’euros », illustre cette CESF de formation. « Elle permettra de toucher 25 000 foyers identifiés par les services sociaux. »

4 millions en Outre-mer

À cette enveloppe métropolitaine s’ajouteront 4 millions d’euros pour l’Outre-mer. Et cette fois, l’aide pourra prendre la forme de chèques d’urgence alimentaire, pour Mayotte, mais aussi de distributions directes de nourriture, en Guyane et à Saint-Martin, dans les Antilles.

Des chèques-services pour les SDF

Ce plan d’urgence de 39 millions d’euros complète d’autres efforts du gouvernement en faveur de l’aide alimentaire, souligne Christelle Dubos. Ainsi depuis le début du confinement, la réserve civique a pu pallier le manque de bénévoles dans les associations, et les préfectures ont coordonné les aides alimentaires dans chaque département. En outre, 15 millions d’euros ont déjà pu être mobilisés pour distribuer des « chèques-services » à l’attention de sans-domicile, avec désormais 90 000 bénéficiaires, selon le ministre du Logement Julien Denormandie, présent aux côtés de Christelle Dubos.

« Il en faudra d'autres » 

Ce plan d’urgence est « une bonne nouvelle », apprécie Louis Cantuel, responsable des relations institutionnelles des Restos du cœur. « Mais il en faudra d’autres », redoute-t-il déjà, au regard de la crise économique et sociale qui s’annonce. D’ores et déjà, « à Paris et dans les grandes métropoles, nous voyons deux à trois fois plus de monde venir à nos camions de distribution de colis dans la rue ».

De même certains CCAS « ont déjà dépensé la moitié de leurs lignes budgétaires prévues pour les aides facultatives » pour 2020, rapporte Benoît Calmels, le délégué général de leur Union nationale (Unccas). « Cette aide est donc bienvenue : elle leur permettra de garder des fonds, pour aider encore les populations après le confinement. » Et l’année risque d’être bien longue.

À lire également :

OlivierBONNIN
ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres