menuMENU
Article08 juin 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un Défenseur des droits de plus en plus saisi... mais peu écouté

Dans son dernier rapport d'activité en tant que Défenseur des droits, Jacques Toubon constate une hausse de 40 % du nombre de saisines en six ans, tout en déplorant que ses décisions ne soient pas entièrement suivies d'effets.

La nomination de Jacques Toubon en tant que Défenseur des droits en 2014 en avait surpris plus d'un. L'ancien ministre et député du RPR puis de l'UMP s'est néanmoins fait remarquer tout au long de ses six années de mandat en interpellant régulièrement les autorités sur les atteintes portées aux droits des Français et des étrangers présents dans l'Hexagone. Le dernier rapport d'activité qu'il signe avant de céder son fauteuil au mois de juillet témoigne d'ailleurs du recours accru des citoyens à cette institution.

+ 40 % de saisines en six ans

Un chiffre tout d'abord : depuis 2014, les saisines des services du Défenseur des droits ont augmenté de 40,3 %. En 2019, ce sont ainsi plus de 100 000 réclamations qui leur ont été adressées (contre 95 836 en 2018), 80 % des dossiers ayant été réglés à l'amiable.