menuMENU
Article13 octobre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un bilan contrasté pour la Stratégie de lutte contre la pauvreté

Le gouvernement a présenté, le 13 octobre, trois années de mise en œuvre du plan lancé en 2018 par Emmanuel Macron. Dans les domaines de la petite enfance ou du revenu universel d'activité, la stratégie a parfois été grippée, notamment à cause de la crise du Covid-19.

Taxé d’être le « président des riches », depuis 2017, Emmanuel Macron pourra-t-il se targuer, finalement, d’avoir fait reculer la pauvreté ? Trop tôt pour le savoir : le taux de pauvreté monétaire, qui en fournirait une mesure objective, n’est pour l’heure calculé que jusqu’en 2019 par l’Insee. Au moins, l’Institut enregistre-t-il, pour cette année, un recul, à 14,6 % – après la hausse constatée entre 2017 et 2018 (passage de 14,1 % à 14,8 %).

En attendant les futurs chiffres de 2022, à l’Élysée, ce 13 octobre, l’intention aura au moins été soulignée : « Le gouvernement a fait de la lutte contre la pauvreté une priorité du quinquennat. »

Bilan d'étape en conseil des ministres

Trois ans après le lancement par le chef de l'État de la « Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté », un « bilan d’étape » en a été présenté en conseil des ministres. À six mois de la prochaine élection présidentielle, les trois ministres concernés ont pu y livrer un catalogue assez fourni des avancées obtenues – complété aussitôt par un volumineux « rapport d’étape national », communiqué par la Délégation interministérielle à la prévention à la lutte contre la pauvreté.  

Coquetterie

Pour tout dire, le gouvernement a la coquetterie d’intégrer dans le bilan de sa stratégie plusieurs autres politiques, certes connexes, telles que le plan pour le « Logement d’abord », lancé dès 2017, ou les mesures exceptionnelles adoptées pendant la crise du Covid-19, à partir de 2020. Et il y liste évidemment les mesures mettant en œuvre les engagements de 2018 – qui s'avèrent plus ou moins abouties par rapport aux promesses initiales.