menuMENU
Brève06 décembre 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Précarité énergétique : le chèque énergie semble remplir son rôle

Une étude du Commissariat général au développement durable souligne la « relative stabilité » de la précarité énergétique entre 2010 et 2019. Au cours de cette période, l'indicateur de précarité énergétique des ménages a oscillé entre 11,9 % et 13,9 %.

Cette stabilité est le fruit de plusieurs facteurs opposés qui se compensent. D'un côté, une amélioration des logements et de l'isolation. De l'autre, une hausse continue des prix de l'énergie. « Les prix hors taxes très volatils sont le principal facteur tirant à la hausse la précarité énergétique entre 2010 et 2019 », constate le Commissariat, qui relève du ministère de la Transition écologique.

Le chèque énergie semble remplir son rôle. « En supposant que tous les ménages bénéficiaires l’utilisent, le chèque énergie a fait passer le taux de précarité de 12,1 % à 10,9 % en 2018 », est-il expliqué.

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres