menuMENU
Brève18 mars 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Petits frères des Pauvres et coronavirus : la solidarité autrement

Pour l'association citoyenne des Petits frères des Pauvres, l'irruption du coronavirus constitue un véritable choc. Le principe de son intervention, c'est la relation de proximité entre un bénévole et une personne âgée isolée et en demande de contact. Actuellement, elles sont 13 000 personnes âgées à bénéficier de cet accompagnement qu'il a bien fallu mettre entre parenthèses.

La stratégie de confinement d'abord appliquée à deux départements puis à l'ensemble du pays a conduit l'organisation à revoir ses modes d'intervention. S'il n'est plus concevable de se rendre au domicile des âgés, et a fortiori à leur Ehpad, il n'est pas non plus imaginable de les abandonner à leur sort. Alors, les équipes des Petits frères se sont organisées pour téléphoner au moins une à deux fois par semaine aux personnes suivies. « Nous sommes habitués, relativise-t-on chez les Petits frères, car c'est le dispositif mis en place lors de la canicule. »

Ici ou là, les équipes ont pris des initiatives originales : envoi de cartes postales ou de dessins réalisés par les enfants confinés.

Quand les personnes suivies sont trop en difficulté ou trop angoissées par la situation actuelle, des bénévoles de moins de 70 ans leur rendent visite. Et pour toutes les personnes qui ont besoin d'une écoute, les Petits frères continuent à mettre à disposition un numéro de téléphone (ouvert de 15h à 20h) : 0 800 47 47 88.

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres