menuMENU
Brève14 octobre 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Pauvreté : quatre millions de "nouveaux vulnérables" en raison de la crise

La crise sanitaire a fragilisé de nombreux Français : en mai 2021, ils étaient 31 % à déclarer se sentir en situation de vulnérabilité, contre 21 % en 2018. Ainsi, quatre millions de personnes ont « basculé dans une situation préoccupante », relève le Crédoc (Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie) dans sa dernière publication.

L'organisme, qui a cherché à établir un premier bilan des conséquences sociales de cette période, constate que les trois quarts de ces « nouveaux vulnérables » sont confrontés à un cumul de fragilités (logement, emploi, santé...). Leur situation financière s'est, pour la plupart (61 %), dégradée et ils ont été nombreux à se trouver en défaut de paiement sur l'une de leurs charges (énergie, loyer, impôt...).

Le Crédoc souligne toutefois l'impact des aides et dispositifs de soutien mis en place par les pouvoirs publics et le tissu associatif (aides financières exceptionnelles, ouverture de droits, soutien psychologique, etc.), qui ont bénéficié à 35 % des « nouveaux vulnérables ».

« Selon que l'on considère le verre à moitié vide ou à moitié plein, on pourra voir là le signe que les dispositifs spécifiques ont été bien ciblés pour pallier les "trous dans la raquette" et surmonter les nouvelles difficultés ; ou regretter que deux personnes sur trois fragilisées par la période restent tout de même sans aide ».

En tout état de cause, l'étude « montre enfin l'importance de l'accompagnement des personnes vulnérables "au bon moment", avant que l'écheveau des problèmes devienne quasi inextricable ».

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres