menuMENU
Article05 juillet 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Orpea : un rapport d'audit pointe un déficit important de soignants

La mission réalisée par les cabinets Alvarez & Marsal et Grant Thornton n'établit pas de situations de rationnement flagrantes chez Orpea. Par contre, elle met en lumière la volonté du groupe de maintenir des sous-effectifs du personnel avec parfois des refus d'embauche. Les Ehpad sont très souvent en surcapacité de résidents.

Démarrée fin janvier avec la sortie du livre Les Fossoyeurs, « l'affaire Orpea » s'est déployée tout ce premier semestre 2022. Celui-ci a été ponctué par la publication de divers rapports, dont ceux des inspections Igas et IGF, des missions flash des députés, sans oublier la mission d'information sur le contrôle des Ehpad initiée par le Sénat (qui n'a toujours pas rendu ses conclusions).

Premier volet sur les enjeux financiers

Le groupe Orpea, de son côté, a commandité un rapport d'audit interne sous la responsabilité de deux organismes indépendants, Alvarez & Marsal et Grant Thornton. Après avoir publié en juin un volet très critique sur les pratiques financières du premier groupe mondial de maisons de retraite, les deux cabinets d'audit remettent le couvert. Cette fois-ci, ils s'intéressent aux conditions de prise en charge des résidents et des pratiques en matière de droit social.

Quarantaine d'alertes

Pour auditer ce groupe peu enclin à la transparence, les « enquêteurs » ont récupéré environ 50 000 documents et visité de façon inopinée 32 Ehpad où ils se sont entretenus en moyenne avec dix professionnels, pas simplement de la direction. Une plate-forme digitale a permis également de recueillir de façon anonyme une quarantaine d'alertes de la part du personnel.

Disparition de données informatiques