menuMENU
Brève30 novembre 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Lyon se dote d'un "baromètre du non-recours"

Quels sont les besoins des habitants pour parvenir à se loger, à se nourrir, ou encore à se soigner ? Et à quelles aides font-ils finalement appel pour y subvenir ? Quels obstacles apparaissent dans leur accès aux droits ?

Voilà ce qu'aimeraient savoir la ville de Lyon et son centre communal d'action sociale (CCAS). Pour y répondre, un questionnaire va être diffusé, au premier semestre 2022, auprès des habitants des 7e et 8e arrondissements (Sud-Est). Ainsi, en lien avec la métropole, un « baromètre du non-recours aux droits » pourra être dressé. Il devrait permettre d'identifier les « actions correctives » adéquates pour « aider les personnes les plus fragiles à accéder à leurs droits »

Grâce à cette démarche, promue par l'Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore) et déjà expérimentée à Grenoble, le maire Grégory Doucet (EELV) espère mettre en place un « bouclier social municipal » et « passer d'une obligation de moyens à une obligation de résultats ».

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres