menuMENU
Brève04 juillet 2022
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Les Français prêts à être tuteurs familiaux, sous réserve d'être conseillés

Les Français se sentent-ils prêts à assumer le rôle de tuteur familial ? Quelles sont leurs craintes à l'idée de remplir cette mission ? Ces questions sont au cœur du deuxième volet du baromètre 2021 de l'association France tutelle, dont les résultats viennent d'être publiés. Le premier volet était centré sur les connaissances en matière de protection juridique et les constats liés à la crise sanitaire.

Plus de 1 000 personnes ont été interrogées en mai 2021 sur leur connaissance et leurs attentes lorsqu'ils se projettent en tant que futur tuteur familial. Une majorité des répondants (74 %) se sent prête à assumer cette mission par « devoir familial ». Ils sont 66 % à déclarer pouvoir partager la mesure de protection judiciaire avec un professionnel de la tutelle, un mode d'exercice qui « semble rassurer et sécuriser le rôle confié à la famille ».

D'ailleurs, pour assumer leur rôle de tuteur familial, la plupart des répondants affirment nécessaire d'être conseillés (81 %) et informés sur leurs droits et obligations (79 %).

Des résultats qui témoignent de craintes « que les acteurs concourant à leur accompagnement devraient davantage prendre en considération pour mieux les soutenir », analyse l'association.

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres