menuMENU
Brève04 décembre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Les "exclus du Ségur" font entendre leur voix

« Même travail = même salaire », « À travail égal, salaire égal ». Les pancartes dénonçant l'exclusion des professionnels sociaux et médico-sociaux des revalorisations actées par le Ségur de la santé, ont fleuri dans de nombreuses villes le 3 décembre. À l'appel de plusieurs organisations syndicales (Sud Santé sociaux, Union fédérale de l'action sociale CGT) ainsi que de collectifs de travailleurs sociaux, une cinquantaine de manifestations et rassemblements étaient organisées dans un grand nombre de régions, selon la page facebook de l'évènement.

« Les professionnels du médico-social, qui dépendent du même établissement de santé que le mien, étaient aux premières loges pendant le Covid (...), et on leur fait l'affront de ne pas leur donner la revalorisation [du Ségur], comme si eux, ils ne la méritaient pas » dénonce, ici cette infirmière, mobilisée contre cette injustice ce 3 décembre à Évry.

Danielle Simonnet et Éric Coquerel le 3 décembre devant le ministère de la Santé et des Solidarités à Paris. Compte Twitter d'Éric Coquerel

À Paris, des élus, le député (LFI) Éric Coquerel et la conseillère de Paris (LFI) Danielle Simmonet, se sont joints aux professionnels rassemblés devant le ministère de la Santé et des Solidarités. « Comment comprendre, qu'alors que la vie des millions de personnes est dégradée, les conditions de travail de celles et ceux qui sont en première ligne le soient également ? », s'indigne Éric Coquerel dans un tweet.

Une autre mobilisation, à l'appel de FO, est prévue le 8 décembre.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres