menuMENU
Brève18 octobre 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Handicap : une campagne de sensibilisation qui ne convainc pas

Promise par Emmanuel Macron dès février 2020, la « campagne nationale de sensibilisation au handicap » a été lancée le 18 octobre. Objectif selon la secrétaire d’État Sophie Cluzel ? « Opérer un changement de regard de la société sur le bien vivre ensemble et la société inclusive ».

Concrètement, jusqu’au 4 janvier, trois courts films qui « mettent en scène des situations de la vie quotidienne et illustrent un monde où le handicap n’est plus un sujet » seront diffusés dans les médias et sur les réseaux sociaux. Ils seront complétés par la publication de 10 portraits de personnes handicapées.

L’opération, dotée d’un budget de 3,5 millions d’euros, ne convainc pas Arnaud de Broca, président du Collectif handicaps, qui, interrogé par le quotidien La Croix, déplore que le secteur associatif n’ait pas été associé à sa réalisation. « L’idée que ce sont des personnes comme les autres, on l’a entendue dix fois. Je ne suis pas persuadé que cela interpellera les gens qui ne sont pas concernés. Il y aurait sans doute eu des messages plus forts à travailler ensemble », estime-t-il.

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres