menuMENU
Brève06 juillet 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Handicap : les réactions contrastées des associations au CIH

Au lendemain du comité interministériel du handicap (CIH) du 5 juillet, les associations saluent plusieurs annonces. Premières d'entre elles, celles du plan de transformation des établissements et services d'aide par le travail (Esat) qui « visent à favoriser la sécurisation et les dynamiques de parcours et (...) à renforcer le pouvoir d'agir des personnes en situation de handicap », se félicite Paralysie cérébrale France.

De son côté, l'association Unanimes se réjouit, sur Twitter, des perspectives annoncées pour les publics sourds, malentendants et « sourdaveugles ». En particulier, elle approuve le lancement d'une mission de préfiguration sur l'accessibilité téléphonique universelle. Tout comme l'installation d'un groupe de travail sur la surdicécité, qui devrait permettre de définir les modalités de compensation adaptées aux personnes atteintes d'une double déficience (auditive et visuelle), ainsi que les actions permettant de mieux prendre en compte ce handicap.

Au rang des déceptions, APF France handicap pointe, sans surprise, le maintien de la position du gouvernement sur l'individualisation du calcul de l'allocation aux adultes handicapés (AAH), mais aussi le manque d'ambition des dispositions concernant l'accessibilité ou l'absence d'évaluation du rapprochement Cap emploi/Pôle emploi.

Par ailleurs, concernant les chantiers à venir sur l'ouverture de la prestation de compensation du handicap (PCH) ou la finalisation du dispositif d'habitat inclusif, elle exige que les associations représentatives des personnes handicapées soient associées aux travaux.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres