menuMENU
Article16 février 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Ehpad : "le Ségur de la santé ne suffira pas", prévient la Cour des comptes

L'institution financière regrette que le gouvernement n'ait pas profité de la crise sanitaire pour engager les réformes structurelles nécessaires pour remédier aux difficultés des Ehpad. Elle formule des propositions, notamment afin d'améliorer la médicalisation de ces structures.

Le rapport annuel de la Cour des comptes, présenté ce 16 février par son Premier président, Pierre Moscovici, s'intéresse pour l'année 2021 à la gestion de la crise sanitaire par les pouvoirs publics. Outre le plan « 1 jeune, 1 solution » et la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), le document consacre un chapitre entier aux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

Avec le décès de près de 34 000 résidents entre mars 2020 et mars 2021, ces structures ont été frappées de plein fouet. « Cette vulnérabilité particulière ne s’explique pas seulement par la fragilité des résidents », explique toutefois l'institution financière, qui pointe du doigt les « difficultés structurelles » des Ehpad.

Des réformes « trop longtemps différées »

La crise a donné lieu à un « effort financier public inédit », notamment avec le Ségur de la santé, dont le coût pérenne pour 2022 doit s'élèver à plus de 2,2 milliards d'euros pour ce qui concerne les établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes âgées.