menuMENU
Brève20 mai 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Déconfinement : inquiétudes sur la sécurité sanitaire des MJPM

Les mandataires judiciaires à la protection des majeurs (MJPM) seraient-ils considérés par l'État comme des professionnels de deuxième ligne dans la crise sanitaire ? C'est en tout cas la crainte de la Fnat, l'Unaf et l'Unapei, à la lecture du guide ministériel pour la reprise d'activité des services de protection juridique des majeurs.

Ce document prévoit que les MJPM utilisent de préférence des masques « grand public »  en tissu et charge un service mandataire « tête de pont » d'effectuer la commande groupée de masques pour l'ensemble des mandataires du département, ainsi que de sa réception. « Un arbitrage » qui montre que les services de protection juridique « ne sont pas considérés comme des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) devant à ce titre figurer dans les circuits de distribution de l'État », déplorent les fédérations qui jugent aussi la procédure d'approvisionnement trop « complexe ». 

Rappelant la responsabilité pénale des employeurs vis-à-vis de l'ensemble des salariés en matière de sécurité et de santé au travail, elles réclament le financement de masques chirurgicaux jetables pour l'ensemble des salariés des structures (et non uniquement ceux en contact avec le public).

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres