menuMENU
Brève30 janvier 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Asile : la CNCDH demande le retrait de la nouvelle carte ADA

La Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH) a adopté, lors d'une séance plénière le 28 janvier, une déclaration très critique à l'égard de la nouvelle carte de paiement délivrée aux demandeurs d'asile le temps de l'examen de leur demande.

C'est sur cette carte qu'est versée mensuellement l'allocation pour demandeurs d'asile (ADA). Initialement carte de retrait d'espèces, elle est devenue, depuis le 5 novembre dernier, une carte de paiement, utilisable uniquement en France chez des commerçants équipés d'un terminal électronique de paiement.

Dès l'annonce de cette réforme, à l'été 2019, le milieu associatif s'était ému dans un courrier d'une mesure qui « va à l’encontre du besoin de liquidité pour les actes de la vie quotidienne », opinion reprise par la CNCDH dans sa déclaration. La Commission craint également « l’émergence d’un marché parallèle, générateur de vulnérabilité et risque d’exploitation supplémentaire ». En conclusion, elle appelle au « remplacement de la nouvelle carte ADA par une carte de retrait et de paiement, y compris en ligne ».

Réagissant sur Twitter, l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii) a regretté que la CNCDH « n’ait pas pris le temps d’auditionner l’Ofii avant un avis qui montre une grande méconnaissance du sujet ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres