menuMENU
Article23 septembre 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Uniopss : "Le gouvernement doit prendre ses responsabilités"

La rentrée sociale de l'Uniopss est placée sous le signe de l'offensive pour préserver le modèle associatif de l'action sociale et trouver des solutions urgentes au grave malaise du secteur. Son nouveau président, Daniel Goldberg, a insisté sur la montée des vulnérabilités et la nécessité de mieux les accompagner.

Cela n'a pas traîné. Au lendemain de son élection à la présidence de l'Uniopss, Daniel Goldberg animait la traditionnelle conférence de presse de rentrée de l'Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux. À la différence de son prédécesseur, Patrick Doutreligne, il n'est pas à proprement parler un professionnel du secteur, même s'il présidait l'Uriopss Île-de-France. Il se définit d'abord comme un « citoyen » engagé, conscient de l'importance du modèle associatif. « Les associations de solidarité ne sont pas des associations comme les autres », insiste-t-il.

« Toutes et tous vulnérables »