menuMENU
Article15 avril 2020
Accès libre
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Une prime pour les soignants et les ménages précaires

Dans le cadre de la crise sanitaire liée au Covid-19, des crédits supplémentaires sont dégagés pour financer une prime aux soignants, qui devrait aussi viser les personnels des Ehpad et des services à domicile. Les bénéficiaires du RSA, de l'ASS ou des APL percevront le 15 mai une aide de 100 € ou 150 €, complétée de 100 € par enfant à charge.

Deux jours après l'allocution télévisuelle du président de la République, le gouvernement apporte des précisions sur le contenu des aides financières destinées à ceux pour qui les effets de la crise sanitaire liée au Covid-19 sont les plus marquants. Des budgets sont prévus dans un projet de loi de finances rectificative présenté en conseil des ministres le 15 avril.

Aide aux foyers modestes

4,1 millions de foyers bénéficieront d'une « aide exceptionnelle de solidarité » versée en une fois, le 15 mai 2020, automatiquement par les caisses d’allocations familiales (CAF), les caisses de la mutualité sociale agricole (MSA) et Pôle emploi. 

« Ce dispositif de solidarité, absolument nécessaire pour soutenir les foyers modestes qui subissent plus durement les conséquences de la crise épidémique, représente un budget de 900 millions d’euros », précisent Olivier Véran, Julien Denormandie et Christelle Dubos dans un communiqué commun.

« Un geste bienvenu mais trop limité », réagissent les associations du collectif Alerte, qui estiment que cette aide fait « l’impasse sur une partie importante des publics en situation de précarité et demeure insuffisante pour couvrir l’étendue des besoins de ces personnes au quotidien ».

Qui est concerné ?

Les foyers allocataires du revenu de solidarité active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) percevront une aide de 150 €, à laquelle s’ajouteront 100 € supplémentaires par enfant à charge.

Foyer bénéficiaire du RSA ou de l’ASS

Personne seule ou en couple

150 €

Foyer avec un enfant                   

250 €

Foyer avec deux enfants           

350 €

Foyer avec trois enfants               

450 €

Foyer avec quatre enfants                 

550 €  

Les familles bénéficiaires des aides personnalisées au logement (APL), qui ne touchent pas le RSA ou l’ASS, bénéficieront d’une aide de 100 € par enfant à charge. Le Premier ministre a indiqué que « les bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) qui touchent ces aides au logement seront aussi concernés ».

Foyer bénéficiaire des APL (hors bénéficiaires du RSA ou de l’ASS)

Personne seule ou en couple avec un enfant

100 €

Personne seule ou en couple avec deux enfants         

200 €

Personne seule ou en couple avec trois enfants

300 €

Personne seule ou en couple avec quatre enfants

400 €

Prime de 1 500 € aux soignants

Une prime, exempte de tout prélèvement social ou fiscal, de 1 500 € sera versée à tous les personnels qui gèrent la crise du Covid-19 dans les hôpitaux des départements les plus touchés, ainsi qu’aux personnels des services ayant accueilli des patients Covid dans les départements moins touchés. La date de paiement n'a pas été précisée.

Les autres personnels des hôpitaux ne bénéficiant pas du taux maximal percevront 500 euros.

Par ailleurs, les heures supplémentaires effectuées à l’hôpital pendant la crise sanitaire seront mieux rétribuées que les heures supplémentaires habituelles, à hauteur de 50 % en plus.

Prime aux personnels des Ehpad et de l'aide à domicile

Le gouvernement souhaite également qu'une prime soit versée « aux personnels qui remplissent une mission décisive au sein des Ehpad et des services à domicile du secteur médico-social », a déclaré le Premier ministre Édouard Philippe à l'issue du conseil des ministres. « Nous devons en la matière échanger avec les collectivités locales, en particulier avec les départements, qui en sont souvent les financeurs, pour déterminer les conditions de financement de cette prime », a-t-il précisé.

Agents de la FPT et de la FPE

Au-delà des personnels de la fonction publique hospitalière, le gouvernement souhaite aussi saluer le travail des agents de la fonction publique d’État (FPE) et de la fonction publique territoriale (FPT).

Les premiers percevront une prime défiscalisée d’un montant maximal de 1 000 € nets, modulable en fonction de la durée d’engagement des agents. Pour la fonction publique territoriale, « nous offrons aux employeurs la possibilité de verser dans les mêmes conditions d’exemption de prélèvement fiscal ou social, un maximum de 1000 € par agent » a déclaré le Premier ministre.

LindaDAOVANNARY
ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres