menuMENU
Brève06 octobre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Une journaliste, ancienne éduc', devrait devenir CGLPL

Emmanuel Macron souhaite nommer la journaliste Dominique Simonnot au poste de Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL), a indiqué l'Élysée le 5 octobre.

Dominique Simonnot a d'abord été conseillère d’insertion et de probation au comité de probation de Nanterre avant d'intégrer la rédaction de Libération, puis de rejoindre le Canard enchaîné en 2006, en tant que chroniqueuse judiciaire.

Cette fine connaisseuse du milieu de la justice – elle a d'ailleurs publié plusieurs livres sur le sujet – aura pour mission de contrôler le respect des droits fondamentaux des personnes détenues ou faisant l'objet de soins sans consentement dans des établissements de santé mentale. Elle succédera à Adeline Hazan, très active pendant son mandat, dont le poste étant vacant depuis le mois de juillet.

Il revient maintenant aux commissions des lois de l'Assemblée nationale et du Sénat de se prononcer sur cette proposition de nomination.

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres