menuMENU
Article10 septembre 2019
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Un sentiment de pauvreté accru pendant le mouvement des Gilets jaunes

A la fin de l'année 2018, 18 % de la population se considérait comme pauvre, alors que le taux avoisinait 13 % auparavant. En revanche la dernière mesure objective du taux de pauvreté, qui date de 2016, reste stable à 14 %, grâce à la redistribution.

La misère s’étendrait-elle en France ? En 2018, 18 % de la population se considérait comme pauvre. Or la proportion n’était que de 13 % en 2017. Parmi les ouvriers, le glissement était encore plus marqué : 29 % d’entre eux se jugeaient pauvres en 2018, contre 18 % un an plus tôt. Ce rebond inédit a été révélé face à l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis), le 5 septembre, par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). « Or jusqu’ici ce taux était très stable », a commenté Jean-Marc Aubert, le directeur de cet organisme des ministères sociaux. 

Poussée de fièvre