menuMENU
Article14 octobre 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Santé mentale : coup de projecteur sur des initiatives associant le sanitaire et le social

Lors d’un webinaire organisé par l’Anap, des professionnels des champs sanitaires et sociaux ont présenté des dispositifs innovants permettant d’accompagner des personnes souffrant de troubles psychiques dans la cité. L'enjeu est de créer une "culture commune" aux deux secteurs.

À l’occasion de la 32e Semaine d’information de la santé mentale, l’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) organise trois webinaires portant sur la prise en charge et l’accompagnement des personnes concernées par la souffrance psychique. Le premier, qui s’est tenu le 12 octobre, a mis en lumière des initiatives portées par des acteurs sanitaires et sociaux pour accompagner, à domicile, des personnes en souffrance psychique.

« Redonner un élan nouveau à l’ambulatoire en psychiatrie ». Tel est, pour le Professeur Denis Leguay, président de Santé mentale France, qui intervenait en introduction du webinaire du 12 octobre, l’enjeu actuel pour améliorer la prise en charge globale des personnes concernées par les troubles psychiques.

« Nouvel ambulatoire »

Cela passe, selon lui, par l’évolution de l’offre des structures actuelles que sont les centres médico-psychologiques (CMP) pour mettre en place un « nouvel ambulatoire » fondé sur quatre principes : « l’aller-vers », la prise en charge globale (sanitaire et sociale), le rétablissement (favoriser et encourager la personne dans sa dynamique de pouvoir d’agir), la responsabilité populationnelle (toute personne peut trouver une réponse dans le système de soin).

Équipes mobiles

Ce « nouvel ambulatoire » est déjà en construction dans certains territoires à travers des initiatives portées par des acteurs sanitaires et sociaux. Ainsi, il existe des équipes mobiles associant des soignants et des travailleurs sociaux intervenant au domicile des personnes.

Silapsy en Loire-Atlantique