menuMENU
Interview01 octobre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Robert Lafore : « Le modèle du travail social réparateur est condamné »

Les métiers du travail social doivent s’adapter à un nouveau modèle « inclusif », dans lequel les parcours et projets individuels supplantent les établissements spécialisés, selon le professeur de droit public, président du conseil de recherche de l’Uniopss.

Vous décrivez le déclin d’un modèle d’action sociale « réparateur », dans le dernier numéro de la Revue française des affaires sociales (voir encadré), consacré au travail social. En quoi consiste donc ce modèle ?

Robert LaforeEn tant que juriste « institutionnaliste », je m’intéresse aux cadres juridiques qui peuvent être mis en place pour les activités d’assistance sociale. Et à cet égard, trois grands types de politiques se sont succédé. Le premier est le modèle « tutélaire », qui émerge dès la fin du XIXe siècle. L’objectif est alors de pallier les défaillances de la solidarité familiale. Face à ce qu’on appelle les enfants « moralement abandonnés », les « invalides impécunieux », ou les « vieillards » sans ressources, la puissance publique se substitue aux obligations familiales inopérantes. Et en plaçant en « orphelinat » ou en « asile », l’État s’approprie alors l’exercice de la tutelle, qui est normalement dévolue au chef de famille. À ce stade, il n’existe pas de profession du travail social. Certes le métier d’assistant social se configure alors, mais dans le champ des politiques hygiénistes, notamment en entreprise.

Or un modèle « réparateur » apparaît après la Seconde guerre mondiale. Tandis que se généralisent le salariat et la société de consommation, la puissance publique développe des politiques très intrusives, pour que les Français se plient aux contraintes de cette modernité. Mais certains individus ne peuvent pas tenir ces normes : les invalides, ou les personnes âgées, qui ne sont pas employables, ou encore les enfants de familles carencées…

Robert LaforeDR 
Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés