menuMENU
Brève02 juin 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Que faire face à l'isolement social des aidants ?

Ils seraient environ 11 millions en France à jouer un rôle d'aidant. Accaparés par leur tâche, fatigués par les journées à rallonge, inquiets, parfois culpabilisés, ils sont beaucoup plus exposés au risque d'isolement, qui peut prendre des formes graves.

Constitué en 2015 et rassemblant 27 structures, le collectif « Je t'aide » demande aux pouvoirs publics de faire de l'isolement une priorité d'action afin de lutter contre tous les risques inhérents à cette situation (dommages pour la santé, coûts sociaux, etc.). À cette fin, il formule dix propositions d'action.

Outre une grande campagne de sensibilisation, le collectif souhaite que tous les professionnels en contact avec ces personnes soient formés au repérage des aidants et à leur orientation vers des structures ad hoc. Il juge également nécessaire de faire évoluer la législation en étendant le congé de proche aidant aux personnes s'occupant d'une personne en GIR 4 atteinte d'une affection de longue durée, ou d'un proche porteur d'un handicap inférieur à 80 %. Il préconise aussi de développer les dispositifs de répit ou encore de « promouvoir les lieux de vacances et de loisirs inclusifs ».

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres