menuMENU
Article10 juillet 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Prise en charge des mères isolées en difficulté : le département est compétent

Le financement de la prise en charge des femmes enceintes et des mères isolées avec leurs enfants de moins de trois ans qui ont besoin d'un soutien matériel et psychologique incombe au département.

Dans une décision rendue le 1er juillet, le Conseil d'État a précisé que les départements sont tenus de financer l'hébergement et la prise en charge des femmes enceintes et des mères isolées.

Les faits

Dans cette affaire, l'association interdépartementale pour le développement des actions en faveur des personnes handicapées et inadaptées (AIDAPHI) avait demandé au juge administratif de condamner le département du Loiret à lui verser 980 752 €.

Cette somme devait réparer le préjudice que l'AIDAPHI estimait avoir subi du fait du refus du département de financer, de 2009 à 2011, l'accueil des femmes enceintes et des mères isolées d'enfants de moins de trois ans dans les centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) qu'elle gère.

L'association avait obtenu gain de cause, aussi bien en première instance qu'en appel.

Compétence du juge administratif

Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés