menuMENU
Article10 mars 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Prévention de la délinquance : rôle des acteurs sociaux dans la stratégie nationale

Mise en ligne le 9 mars, la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance 2020-2024 donne une place centrale aux travailleurs sociaux, au secteur médico-social et à celui de la santé mentale.

Attendue depuis 2017, la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance pour la période 2020-2024 a été dévoilée le 9 mars par la simple mise en ligne de documents sur le site du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation. Elle s’accompagne d’une circulaire du 5 mars 2020 qui détaille les priorités d’action au niveau territorial en s’appuyant sur cette nouvelle stratégie mais aussi sur le plan national de prévention de la radicalisation du 23 février 2018.

Identifier les jeunes plus tôt

Alors que la précédente stratégie 2013-2017 privilégiait un public âgé de 12 à 25 ans, l’action publique devra également se concentrer désormais, en matière de prévention, sur le public âgé de moins 12 ans, ce tout en veillant « scrupuleusement » à éviter toute stigmatisation par un repérage trop systématique.

La stratégie prévoit ainsi de « réinvestir la prévention primaire », à caractère éducatif et social, qui s’adresse à de larges publics de jeunes, et intervient en amont de tout risque de passage à l’acte (actions de sensibilisation complétant celles déployées en milieu scolaire, activités culturelles et de loisirs).