menuMENU
Article21 juin 2022
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Pénurie de personnels dans le secteur handicap : inquiétude maximale à la veille de l’été

Comme à l’hôpital, l’inquiétude n’a jamais été aussi forte, à la veille des congés d’été, pour assurer l’accompagnement des personnes handicapées. Dans toute la France, les gestionnaires craignent de devoir fermer temporairement les structures, mettant à mal la sécurité des personnes.

« Je n’ai jamais connu ça, on a presque l’impression d’assister à l’effondrement du modèle d’accompagnement des personnes handicapées ». C’est en ces termes particulièrement graves que Marie-Eve Viarde, directrice générale de l’association Handicap’Anjou, décrit les conséquences de la pénurie de personnels dans les établissements et services médico-sociaux (ESMS) du champ du handicap.

30 % de postes vacants

À la veille de l’été, l’inquiétude est généralisée chez les gestionnaires. Alors que les difficultés de recrutement n’ont cessé de croître depuis près de deux ans, le manque de personnels n’a jamais été aussi préoccupant. « Nous avons 30 % de postes vacants et cela fait un an et demi que ça dure ! », alerte Julien Bernet, directeur général de l’association Hapogys qui gère six ESMS accompagnant 350 personnes en Gironde.

Et ce constat est dressé partout : dans les Hauts-de-France comme en Auvergne Rhône-Alpes ou en Bretagne, tous les directeurs témoignent d’un nombre exceptionnellement élevé de postes à pourvoir, en particulier dans les structures médicalisées.

Fermetures