menuMENU
Brève14 juin 2022
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Maltraitance des personnes âgées : davantage de signalements en Ehpad qu'à domicile

+ 40 %. C'est l'augmentation du nombre d'alertes au 1er trimestre 2022 (par rapport au 1er trimestre 2021) reçus par le numéro 3977. Sur les trois premiers mois de l'année, 2 424 appels témoignant de situations de maltraitance ont ainsi été enregistrés par la fédération 3977 qui gère le numéro d'urgence. À noter que l'année 2021 avait déjà été marquée par une progression importante du nombre de signalements.

Sur ces 2 424 appels, 1 427 concernent les Ehpad (et un millier le domicile). Cette répartition est tout à fait nouvelle : jusqu'ici, les signalements en Ehpad ne concernaient qu'un quart des signalements. Lors de ce premier trimestre 2022, les alertes provenant de cette source ont ainsi triplé. À noter que les négligences passives sont plus nombreuses que les négligences en matière de soins.   

À l'occasion de la journée mondiale contre les maltraitances des personnes âgées, le 15 juin, la fédération souligne que le scandale Orpea révélé fin janvier a permis une libération de la parole. « Tous les types d’établissements sont concernés, publics ou privés, commercial ou à but non lucratif, liés à des effectifs insuffisants, une formation embryonnaire voire inexistante, une organisation ou un management défaillant des équipes, ou encore des directives inappropriées », indique le 3977.

Pour faire reculer la maltraitance, la fédération souligne que la simple sensibilisation des professionnels ne saurait suffire. Elle plaide pour la création dans les équipes d'un dispositif de gestion des risques de maltraitance. 

À lire également :

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres