menuMENU
Interview09 octobre 2020
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

« Les personnels sont fatigués d’être aussi mal considérés »

Les fédérations CFDT Santé sociaux et Interco ont lancé un appel à la grève le 13 octobre pour réclamer l’extension des accords du Ségur aux personnels sociaux et médico-sociaux. Ce sujet fera l’objet d’une réunion la veille au ministère, se réjouit Évelyne Rescanières, secrétaire générale, sans toutefois crier victoire.

Pourquoi avez-vous lancé cette mobilisation ?

Évelyne RescanièresPour dénoncer l’injustice subie par les professionnels du secteur social et médico-social dans le cadre de la crise sanitaire. Dans la fonction publique hospitalière (FPH), 30 000 agents exerçant dans les établissements sociaux et médico-sociaux (hors Ehpad) sont exclus de la mesure socle des accords du Ségur de la santé (d’un montant de 183 € par mois). Or cela crée une discrimination au sein de groupements hospitaliers dont le périmètre comprend des structures médico-sociales : ainsi, des agents d’hôpitaux psychiatriques vont bénéficier de cette revalorisation mais pas ceux qui travaillent dans la maison d’accueil spécialisée (MAS) du même site.

Cet article est réservé aux abonnés Il vous reste 75% à lire

Vos avantages abonnés

Un accès intégral à l’ensemble de nos articles

Infographies, vidéos, enquêtes, dossiers juridiques: l’actualité de votre secteur décryptée sous différents formats.

Une information analysée et décryptée par des professionnels du secteur

Grâce à des contenus rédigés par des journalistes spécialisés sur le secteur social et médico-social : la garantie d’une information vérifiée et exploitable.

Un abonnement adapté à vos besoins

Abonnement à l’année, mensualisé, avec ou sans engagement de durée… bénéficiez de conditions sur mesure, adaptées à vos besoins.
Abonnez-vous pour 12€ par mois seulement

Vous êtes abonné ou
disposez de codes
d'accès pour ce produit

Codes d'accès oubliés