menuMENU
Article19 mars 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Les LGBT sont-ils les bienvenus dans les Ehpad ?

Le Cercle Vulnérabilités et société a proposé un débat sur la place des personnes âgées LGBT dans les structures d'accueil. Malgré des efforts ici ou là, la situation reste problématique. La ministre Élisabeth Moreno a témoigné d'un vrai intérêt pour cette question, angle mort des politiques publiques.

Parfois, les réalités dans les Ehpad sont cruelles en termes de reconnaissance de l'identité de chacun (ce qui s'ajoute aux difficultés du vieillissement). Militant de l'association Les Audacieuses et les audacieux, Stéphane Sauvé raconte deux anecdotes tirées de son expérience de directeur d'Ehpad : « Une fois, un monsieur homosexuel, après une discussion bienveillante avec une soignante, s'est mis à dissimuler la photo de son compagnon. J'avais une résidente lesbienne affirmée qui ne trouvait jamais de partenaire de danse lors des thés dansants que nous organisions. » 

Dans la clandestinité

Ce type de réalités dérangeantes, le Cercle Vulnérabilités et société les a mises en évidence lors d'un débat organisé, le 17 mars, en présence d'Élisabeth Moreno, ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances. Celle-ci n'a pas fait de la figuration (trop souvent, les représentants de l'État font simplement un mot introductif ou conclusif sans écouter les échanges). « Les structures qui vont accueillir les LGBT ne sont pas prêtes à les recevoir », a-t-elle indiqué. Et pour ce qui concerne spécifiquement les trans qui vivent souvent dans la clandestinité, la situation est encore plus délicate. « Ils sont exposés au regard et jugement des tiers », regrette la ministre.