menuMENU
Article22 juillet 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Les comités locaux du travail social espèrent encore essaimer

Sous l'impulsion du Haut Conseil du travail social, 12 instances locales se sont déjà constituées, pour croiser les regards des acteurs sociaux d'un territoire. Un premier bilan encourageant en est dressé, mais l'expérience doit encore se déployer.

En Loire-Atlantique, les professionnels sociaux disposent d'un « nouvel espace de réflexion » : le « Comité local du travail social et du développement social » (CLTSDS). Avec trois groupes de travail, rassemblant près de 60 travailleurs sociaux, cadres, personnes accompagnées, ou formateurs, il s'efforce de « valoriser le travail social mené en Loire-Atlantique, ainsi que les réflexions de ses acteurs », comme l'explique Nadège Godefroy, chargée d'étude, éducatrice spécialisée de formation.

Présidée par le conseil départemental, l'instance diffuse auprès des professionnels ses différents travaux, sur l'éthique, sur l'« aller vers » et sur les coopérations, à travers une page internet et même, depuis juin, une lettre d'information. « Mais nous alimentons aussi les réflexions du Haut Conseil du travail social (HCTS), pour éclairer les décideurs politiques et les formations. »

Du Nord à la Réunion