menuMENU
Brève09 octobre 2019
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le VIH en petite forme

Voilà une bonne nouvelle : selon les chiffres 2018 publiés par l'organisme officiel Santé publique France, le nombre de personnes ayant appris une contamination par le VIH a diminué de 7 % sur un an. En 2018, le nombre de personnes ayant découvert leur séropositivité s'établissait autour de 6 200. Mais toutes les catégories de population ne sont pas logées à la même enseigne : ces dernières années, la baisse est sensible pour les hommes homosexuels ou pour les hétérosexuels nés en France ; en revanche l'augmentation est nette pour les homosexuels nés à l'étranger. 

Pour amplifier cette tendance au recul du VIH, le ministère de la Santé entend poursuivre une « prévention diversifiée », s'appuyant notamment sur le renforcement des dépistages, ou encore sur la prophylaxie pré-exposition (PrEP) ou le traitement post-exposition (TPE), pour les plus concernés. Parallèlement il compte expérimenter en 2020 un Pass préservatif dans trois régions (Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Guyane) qui doit permettre aux jeunes d'accéder plus facilement à la santé sexuelle, et en particulier aux préservatifs. Les autorités ont annoncé également l'expérimentation de quatre centres de santé sexuelle communautaire à Paris, Lyon, Marseille et Montpellier.

ABONNEMENT
  • Suivez toute l’actualité de votre métier
  • Accédez à tous les dossiers et enquêtes
  • Personnalisez votre actu via les alertes et newsletter
En savoir plus