menuMENU
Brève04 mai 2021
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le gouvernement veut développer l'accès des familles modestes aux modes de garde

Les ménages modestes recourent sept fois moins que les ménages les plus aisés aux modes de garde « formels » (crèche, assistante maternelle...). Pour lutter contre ces inégalités d'accès aux modes d'accueil des jeunes enfants, le gouvernement a lancé, dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté, un appel à manifestation d'intérêt (AMI) afin de faire émerger des projets « permettant un accès plus large au mode d'accueil pour les enfants issus des familles en situation de pauvreté ».

Les projets devront proposer une offre diversifiée (accueil régulier, à temps partiel ou ponctuel, dimension pédagogique spécifique, etc.) et « agir sur la "non demande" d'accueil par les ménages les plus fragiles, en leur proposant une réponse adaptée à leurs besoins ». Peuvent répondre à l'AMI les collectivités situées dans 19 départements listés. Dix seront retenues. Elles pourront bénéficier d'un soutien de l'État allant jusqu'à 520 000 €.

Les territoires intéressés peuvent candidater jusqu'au 9 juin 2021, selon des modalités précisées dans le cahier des charges de l'AMI.

Par ailleurs, 1 000 familles modestes pourront bénéficier cet été du programme « vacances apprenantes », financé à hauteur de 1,6 million d’euros par le secrétariat d’État à l'Enfance et aux Familles. Les parents auront accès à des activités pour renforcer leurs compétences professionnelles tandis que les enfants bénéficieront d’animations. Les familles seront sélectionnées sur la base de plusieurs critères (familles monoparentales, ne partant pas en vacances...).

ABONNEMENT
Accédez à l'intégralité de nos contenus
  • Articles & brèves
  • Vidéos & infographies
  • Longs formats & dossiers juridiques
  • Reportages & enquêtes
Découvrez nos offres