menuMENU
Article23 octobre 2019
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le gouvernement lance un plan de soutien des aidants

Déployée sur trois ans (2020-2022), la stratégie de mobilisation et de soutien des aidants lancée le 23 octobre par le gouvernement est financée à hauteur de 400 millions d’euros, dont 105 M€ pour le répit.

Rompre l’isolement des aidants, leur ouvrir de nouveaux droits sociaux et faciliter leurs démarches administratives, permettre de concilier vie personnelle et vie professionnelle, accroître les solutions de répit, veiller à leur santé, épauler les jeunes aidants : la stratégie de mobilisation et de soutien des aidants (2020-2022), lancée le 23 octobre par le Premier ministre, Édouard Philippe, se décline en six priorités et dix-sept mesures, pour un financement nouveau de 400 millions d’euros (M€) sur trois ans.

Un comité de suivi, présidé par Agnès Buzyn et Sophie Cluzel, se réunira deux fois par an pour en mesurer l’impact et proposer, si besoin, de nouvelles mesures.

En France, 8 à 11 millions de personnes soutiennent un proche en perte d’autonomie pour des raisons liées à l’âge, au handicap ou à la maladie.

Renforcer l’information et l’orientation

Quatre mesures ont pour objectif de renforcer les lieux d’écoute et d’information des proches aidants. En 2020, le gouvernement prévoit d’une part, de mettre en place un numéro téléphonique national de soutien des proches aidants pour assurer un premier niveau d’information et les orienter vers des interlocuteurs de proximité. Et, d’autre part, de créer un réseau de lieux d’accueil labellisés « Je réponds aux aidants ».