menuMENU
Article10 février 2021
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

Le coordonnateur "santé", un nouveau métier dans les structures "handicap" ?

Pour améliorer l’accès aux soins des personnes handicapées mentales, plusieurs associations du Nord-Pas-de-Calais ont créé un poste de coordonnateur "santé". Lors d’un webinaire le 9 février, ces professionnels ont témoigné de la plus-value de leur fonction.

Largement documentées, les difficultés d’accès aux soins des personnes handicapées mentales restent prégnantes et sont un enjeu crucial pour les associations gestionnaires d’établissements. Elles doivent notamment faire face au vieillissement des personnes accompagnées ou encore au développement des troubles du comportement.

Expérimentation

Dans ce contexte, plusieurs associations du Nord-Pas-de-Calais expérimentent la fonction de « coordonnateur santé » dans le cadre la feuille de route régionale « Ma santé 2.0 » lancée en 2017 pour cinq ans. Le 9 février, lors d’un webinaire, les acteurs de cette expérimentation ont témoigné des bénéfices de cette initiative.

« Position transversale »

Le principe ? Créer un poste de coordonnateur « santé » chargé de faciliter les parcours de soins des personnes accompagnées et de favoriser leur autonomie en la matière. Ce professionnel occupe une « position transversale qui recouvre le repérage des troubles, l’élaboration de réponses adaptées, le soutien aux équipes et la coordination des parcours de soin », explique Frédéric Edouart, coordonnateur des soins en santé mentale aux Papillons Blancs de Saint-Omer.

Tisser des liens