menuMENU
Interview23 octobre 2020
Abonnés
Réagir
Réagir
Imprimer
Télécharger

"La réponse de l'autre" : l'apport du documentaire au travail social

Ancienne travailleuse sociale, Manon Salmon a réalisé "La réponse de l'autre", un documentaire sur un lieu de vie différent pour adolescents "incasables", diffusé le 24 octobre sur Public Sénat. Pour Le Media Social, elle revient sur son parcours et ses motivations.

Manon Salmon TSVP Prod / Public Sénat

Lauréate de l’édition 2019 du concours Graine de doc *, Manon Salmon a pu tourner son premier documentaire, entre septembre 2019 et mars 2020. La réponse de l’autre, diffusé le 24 octobre sur Public Sénat, présente un lieu de vie pour les adolescents de l’aide sociale à l’enfance (ASE) dits « incasables ». Technicienne de l’intervention sociale et familiale (TISF), puis auxiliaire de vie scolaire, Manon Salmon a choisi de passer derrière la caméra pour témoigner de pratiques nouvelles et porter la voix de ceux qui tentent d’innover.

Etudiante en formation d’éducatrice spécialisée, vous décidez finalement de ne pas passer le diplôme et de vous orienter vers le cinéma documentaire. Pourquoi ?

Manon SalmonPendant ma formation, sur mes premiers lieux de stage, j’ai très vite éprouvé le désir de filmer, ce qui était complètement nouveau pour moi, n’ayant pas de passion particulière pour la caméra jusqu’alors. Je suis venue interroger le terrain avec ma caméra, dans une approche documentaire, en essayant de rendre compte des parallèles entre la démarche du réalisateur et celle du travailleur social : l’écoute, l’observation, l’éthique, la responsabilité, la juste distance… Au bout de deux ans et demi de formation, j’ai compris que la place du travailleur social en institution n’était pas pour moi. J’ai donc eu envie de changer de voie et je me suis inscrite au master "Ecritures documentaire, recherche et création", à l’université Aix-Marseille.

Comment est née l’idée du documentaire sur ce lieu de vie La croix des quatre chemins ?